Accueil
Poésie libre / Au seuil de tes yeux
              
Poésie libre / Au seuil de tes yeux
         
Poésie libre / Au seuil de tes yeux

Au seuil de tes yeux
par Guerroua


Je me suis arrêté au seuil de tes yeux Je me suis arrêté au seuil d'un puits d'amour Ton sourire se lève comme un soldat errant dans mes insomnies Quand les papillons aux ailes cocardes perdent de leurs couleurs Dans le silence des matins d'avril Assis sur un banc de pierre Je fredonne le nom d'une femme aux cheveux d'argent Et je me retrouve à chanter un hymne au soleil qui nous a réunis dans l'étreinte de la nuit qui a enveloppé nos os d'un drap de douceur qui a allumé le feu de nos désirs Derrière l'écume des jours la lune apparaît sertie de ficelles orangées qui nous jette des guirlandes de fleurs qui nous insuffle une chaleur cotonneuse Dans le silence des matins d'avril Assis sur un banc de pierre Je fredonne le nom d'une femme aux cheveux d'argent Lavés des ombres et du noir les ruisseaux tissent des fils d'eau pianotent des sons andalous divertissant une armée de moineaux Nos corps s'enlacent dans le parfum des jasmins d'Alger La mer nous prête des cris et des syllabes d'amour et les hirondelles nous édifient une citadelle de coquelicots au sommet de la colline mauve du Beau-Fraisier Dans le silence des matins d'avril Assis sur un banc de pierre Je fredonne le nom d'une femme aux cheveux d'argent



Poème posté le 17/04/18


 Poète
Guerroua



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.