Accueil
Poésie libre / Sonnet de l'orient
              
Poésie libre / Sonnet de l'orient
         
Poésie libre / Sonnet de l'orient

Sonnet de l'orient
par Salus


Sous l'arc outrepassé d'un ciel d'Anatolie, Lueur nimbant à peine un antique prunier, Montait la lune turque à son limbe premier ; Sur la plaine levant une corne sans vie, Elle allait, par le vent que la pente spolie, Inonder l'étendue en son flux de crémier, Et sur la pâle nuit s’installer et régner, Epanchant au désert sa blême synovie. L'arbre dorait sous l'astre une âpre et maigre grappe Offerte aux dents des Dieux comme une ultime agape Où la brume automnale agençait son linceul. Et dans le froid mordant de la contrée amère Cet aride fruitier, planté par quelque aïeul Miroitait faiblement d'un espoir millénaire.



Poème posté le 03/05/18


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.