Accueil
           
       

Paréidolie
par Salus

Highslide JS
par Mayor

huile


PARÉIDOLIE Comme à hanter l’enfance immense L’esprit s’évade et disparaît, Devient, ainsi qu’un chat haret Ronronne, un guetteur de silence. C’était une émotion si douce Elle cherchait où se poser ; Quelque pleur a dû l’arroser Aux émois fuis d’une enfant rousse ? Elle était fluide, et presque absent Son souffle vague de cannelle Le seul et vrai signe né d’elle Hors cet effet tranquillisant. Sur la foule aux âmes futiles Ce trouble en risée est passé Peut-être un l’a-t-il embrassé ? Est-il des affres inutiles ? Songes acides laminés Entraînés en places publiques, En trace, à ces transes pudiques Des rêves vont, désincarnés.



Poème posté le 05/02/15


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Mayor



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.