Accueil Forum Inscription/connexion

L'appel
par Epervier


Un sable chaud m’entoure avec douceur et volupté. Les vagues m’invitent à pénétrer dans leur univers. Le ressac éveille ma somnolence fort désarmée. L’anachorète que je suis hume l’air. Vaste étendue aux bruits envoûtants de sorcellerie, J’immerge mon corps dans un plaisir salin. Je communie, j’abreuve mon faible esprit Dans un accord parfait sans aucun chagrin. Le chant des oiseaux entourent le salonard Peu habitué à ressentir la légèreté de la nature. Les lames caressent mon visage hagard. Je suis charmé par tant de désinvolture. Le jour s’estompe dans un mugissement terrible. Je ne crains point cet élément qui absorbe mes pensées. Je crie ma joie, mon euphorie indescriptible Dans un corps léger aux vagues blessées… Je m’enfonce dans les profondeurs de cette grande Dame Jouissant de vermeil, m’éloignant de mille écueils. Je suis un vertébré nageant loin des drames… Enfin je suis douceur dans un bel accueil!



Poème posté le 01/03/02


 Poète
Epervier



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.