Accueil
Poésie libre / Le tango de la lune
Poésie libre / Le tango de la lune
Poésie libre / Le tango de la lune

Le tango de la lune
par Francois


En face du tango;conquérants d’Amériques Et de tombeaux d’herbes grasses. Ah ! Là ! Mes rimes ! Que je faisais jongler sous les arbres fleuris En poussant de grands cris qu’étouffaient les bosquets, La merveilleuse étuve aux feuillets attendris. Le vent secoue la cime et l’enfant le hochet Je m’étais déguisé. Et j’allais, l’âme claire, Redorer de mes traits la timide clairière Dans laquelle je sais de délicieux mystères Que l’homme a cru saisir quelquefois de ses mains Sans voir, dans les cieux noirs, les tempêtes amères Qui crevaient l’étoilée en attendant demain Et j’avais mis à nu trois ou quatre bouteilles ! Et puis je m’étonnais des ignobles merveilles Qui vivaient dans mes yeux ! (La lune de vermeil Tourne sans reposer son disque fabuleux) Quand la ville est partie, que sifflent mes oreilles Je regarde la blonde et j’en tombe amoureux. Oh ! Non ! Pas de mariage;Amusons-nous;Voilà ! Simple volupté bleue ! Plaisir à vous voir là, La fameuse maîtresse enrobée des éclats De nos corps passagers ; Des dramatiques âmes Qui rient trop fort, bien sûr. Moi, j’attends les trépas Des jours nouveaux, enfin, où vous vous ferez femme Pour aller me cueillir. Et vous m’êtes infâme..



Poème posté le 02/06/18


 Poète
Francois



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.