Accueil
              
         

Sous-bois
par Varech


Dans leurs entrelacs les lianes s'imposent gardiennes en adeptes d'une gymnastique désordonnée méprisant le fouillis des ronces qui s'éveille sans hâte à mes pas Oubliée la cabane s'accroche aux branches d'un grand chêne veillant sur la rivière ça et là la mousse s'arrache peureuse à son étreinte froide Dans le chaos rocheux s'y précipite l'enfance



Poème posté le 03/03/15


 Poète
Varech



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.