Accueil
Poésie libre / Abysses
Poésie libre / Abysses
Poésie libre / Abysses

Abysses
par Fregat


Si vous passez un matin par ici, Doucement toquez sur ce fiévreux cœur Qui frémit, d’une mortelle pâleur, Parmi des fleurs aux parfums décatis. Si vous osez, pénétrez sans un bruit Pour ne point réveiller quelconque espoir : Il s’est endormi dans l’abyssal noir Des vaisseaux couchés au fond de leur nuit. Vous jugerez comme rien n’a changé : Tout est resté à sa précieuse place, Jours succédant aux jours en dédicace D’un passé perdu au prestige entier. Sans promesses, dans les bras de l’aurore, D’un corps sans poids, votre âme dans un voile, Venez, comme dans l’obscur vient l’étoile, Puisque Madame, je vous aime encore.



Poème posté le 07/06/18


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.