Accueil FORUM Inscription/connexion

Vile envie
par Mots perdus


Encore un pas dans cette sombre ruelle morte, Encore une voix, au loin, résonne de la même sorte. Un carillon se fait entendre au dessus des maisons, Se perdant dans ce labyrinthe voué à la déraison. Le ciel se cache chaque soir derrière un rideau, La lumière des réverbères le masque de la vue des badauds. Le béton gris reflète la modernité de ces lieux, Le bois a cédé la place, comme sont repoussés les cieux. Inexorablement, l'espace vierge disparaît, rongé, A sauvegarder la vitalité des quartiers, personne n'a songé. Cette nuit, enveloppe naturelle des villes en vie, Devient l'hôte des humains et de leurs viles envies. Un regard te révèle au monde, aux touristes, Une photo te détruit, te raye des populaires listes. Née des ruines d'un bourg, issue du Moyen Age, Tu vis des heures heureuses, dans un nouveau paysage.



Poème posté le 01/03/04


 Poète
Mots Perdus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.