Accueil Forum Inscription/connexion

Noir
par PASSAGER


Le navire sombre Qui sonne le glas Et déjà la pénombre Dans laquelle s’agitent les piranhas L’esprit qui coule Au-delà de l’inimaginable Le visage pâle Aux horizons improbables La raison qui s’effrite En croûtes purulentes Pour un voyage illicite La cervelle pleine de lentes L’âme s’accroche au crucifix Que le doute brûle Et les démons sont quatre-vingt dix Agitant leurs doigts crochus ils hurlent La prière est une fumée Qui se perd dans l’éther Quand le pyrrhonisme proclamé Dans ton crâne s’insinue comme un vers



Poème posté le 01/10/05


 Poète
Passager



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.