Accueil
Poésie libre / Le moine post-apo
Poésie libre / Le moine post-apo
Poésie libre / Le moine post-apo

Le moine post-apo
par Vegna


Je ne ferme jamais mon temple. À droite la forêt. (est) À gauche le désert. (Ouest) Au-devant les montagnes. (Nord) Dans le dos, les marais. (Sud) Mon temple est au milieu ; Tu ne peux le rater. D’une vue du dessus Dans les prés alentour, Sans discontinuer, Des hommes et des femmes Dessinent avec leurs pieds La fin de leur voyage. Silhouettes et formes… Leur visage approchant de l’entrée de mon temple Apparaît peu à peu. Certains ont suffoqué à travers le désert ; Filets de caravanes étouffées qui cheminent sans bruit. D’autres ont tranché leurs pieds sur les sols cisaillés des montagnes à sapins. Y'en a qu'ont prit le train. Tous ont pour seule possession leurs visages au loin, approchant. Et à part les enfants, tous ont connu un temps pas si lointain, Où ils avaient à leur actif bien plus que la machine humaine. Ils n’ont plus rien pour eux, Mais ne sont plus à personne. La liberté s’est offerte à eux par le biais de la fin du monde. Alors ils viennent ici, ceux qui ont survécu. Ils sont les bienvenus, Mon temple est fait pour ça.

Recueil : Le Dôme

Poème posté le 14/06/18


 Poète
Vegna



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.