Accueil

Femme
par Pookie


J'ai toujours cru en l'amour Je l'ai espéré, je l'ai trouvé Puis perdu. Je me suis trouvée comme vidée de tout L'espoir de rien, l'envie de rien Si ce n'était de ne plus exister Disparaître ! Et puis comme un pari fou A cet ami encore étranger, j'ai dit oui Abandonnons-nous ! Je l'ai découvert, tellement semblable et différent A la fois Ses mots ne sont pas toujours agréables, Parfois maladroits, blessants, Sans filtre, mais toujours sincères ! Moi qui de ma vingtaine Me vois toujours comme une enfant, Je change ! Sous ses mains, je me sens devenir femme Je me sens rougir, me libérer, sous l'effet de sa force. A ses caresses, je me sens belle. Il me regarde Comme même l'amour ne m'a jamais regardé … Il découvre le corps d'une femme pour la première fois, Et moi aussi ! Il n'est que passion, mais représente tellement Il me révèle à moi-même … Et moi j'oublie Le temps de ses lèvres, J'oublie, j'oublie, j'oublie ! J'oublie mes peines, j'oublie mes maux, J'oublie la mort, Les autres, le monde et même la vie ! Il m'offre plus que la chaleur d'un corps, Il m'offre ce que l'imagination a de plus tendre, Ce dont j'ai tout simplement besoin ! Il m'a fait renaître, Il m'offre ma seconde vie, Je suis vivante !

" On risque de pleurer un peu si l'on s'est laissé apprivoiser. "

Poème posté le 16/03/15


 Poète
Pookie



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.