Accueil
Poésie libre / Die Hörenden
Poésie libre / Die Hörenden
Poésie libre / Die Hörenden

Die Hörenden
par Pampelune


Stummer Film. Visionneuse à bulbe. Vracs multiformes, (Film muet) Manivelle grinçante ; tournevis cruciforme Chantepleure(nt): ... « Trions des tracs les détritus, Les treiz' détresses. Te stries-tu ? » Charabia. ... Nébulosité ovule. Opacité d'uvule Inusitée. Les découpages fusent en limailles diffuses. Die Hôrenden emménagent. (Les écoutants) Le Sprechgesang déménage. Galimatias Bourré d'ampleur. « Nomadische Seele, verlorene Zunge, angeschraubter Schädel ! Es bliebt dir den Gehör ! » (« Âme errante, langue perdue, crâne vissé ! Il te reste l'Ouïe ! » ) Les aphasies et les disharmonies se perfusent. Dann berührte die Stille den Ton und die Hörenden, hängten sich in seinem Lappen. (Alors le silence toucha le son et les écoutants se pendirent à son lobe.) Ils s'accouent à lui, ils le détroquent, le défroque. Dénudation du phrasé tollé après tolet. L'épluchage le crama... Flamboiements follets. ... Bric-à-brac, « Crics-et-cracs ! » Décibels Stumme. (muets.)

"Sprechgesang" n'existe, à ma connaissance, pas en allemand. C'est un terme qui désigne littéralement un "parlé-chanté" du verbe Sprechen et du verbe siegen (pardon pour l'orthographe), conjugué au passé-composé.<br />
<br />
<br />
<br />
wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww


Poème posté le 14/02/09


 Poète
Pampelune



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.