Accueil
Poésie libre / Vogue
              
Poésie libre / Vogue
         
Poésie libre / Vogue

Vogue
par Salus


La colère désoriente, Et je me perds souvent Car il est vain le sens du vent Jusqu’à la contrée oriente Où les djinns noirs des narguilés Diffusent les parfums Dont s’enfièvrent, futurs défunts, Des cheikhs par le shit aiguillés… Si vainement que le vent souffle Il nous porte et nous aile Et tel qu’Orphée apparaît frêle Face au concret fort comme un buffle Ce zéphire apporte au réel Le faix de sa voix fausse Dont le ton sale se rehausse A force d’être plus cruel. Sous les volutes des fumées Il n’en est nul qui réinvente Quelque musique où le chant tente D’extraire, notes inhumées, Les tessitures d’arts majeurs Du sensible ensemble des sons Excluant les exhalaisons Que soufflent ces airs ravageurs... Le vrai c’est une dure chose ; L’imaginaire est mieux ! Mais le sang feint de ce vin vieux Demande une certaine osmose. La colère désoriente Et je me perds souvent Car il est vain le sens du vent…



Poème posté le 21/08/18 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.