Accueil
Poésie libre / Le trouble des couleurs
Poésie libre / Le trouble des couleurs
Poésie libre / Le trouble des couleurs

Le trouble des couleurs
par Fregat


De cette aubaine je veux te parler, De voir s’estomper en léger chagrin Le soleil, à mesure qu’il n’émet Qu’un chatoiement fauve dans le lointain, De cette heure où le silence s’élève Sans qu’aucune fièvre ne le trahisse, Si ce n’était, dans le jour qui s’achève, L’onde de sa brise où ton ombre glisse, De ce bois brun qui fait le temps frémir Dans l’intangible trouble des couleurs, Quand gris et bronzes, d’un même soupir, Se fondent dans les verts avec douceur. C’est de cela, de ce bienfait immense Dont je voulais te parler mon amour, De ciels qui tentent combler ton absence Quand cependant il l'esquisse toujours, Dans ce crépuscule qui vient complice, De flammes dans la lente obscurité, Démanger, sans qu’il ne soit plus supplice, Le bonheur de nos heures envolées.



Poème posté le 09/09/18 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.