Accueil

Insensiblement
par Fregat


Insensiblement je me plante, Y dressant ma triste demeure, Geôle désolée et démente, Dans le grand désespoir des heures. Je m’abîme au creux de ces jours Persistant en t’appartenir, J’exhume d’hier notre amour, Habillant le temps de soupirs. Que toucher, où poser mes mains, Tout est si vide autour de moi, Quand chaque seuil de lendemain S’annonce sec, toujours plus froid ? Je tombe, insensiblement, Pourtant je tente m’envoler, Tendant mes ailes vers le vent Mais j’en oublie de t’oublier.



Poème posté le 10/05/15


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.