Accueil
Poésie libre / Un jour de plein été
Poésie libre / Un jour de plein été
Poésie libre / Un jour de plein été

Un jour de plein été
par Fregat


Lorsque il me cognait sur l’armoire Dans la furie de mots rageurs Qui hantent toujours ma mémoire, Il revenait avec douceur. Devant mes yeux congestionnés, Mes bras et mes lèvres meurtries, En excuses il se confondait, Me tendant des gerbes fleuries. « Je t’aime tant et je regrette Ne me quitte pas je t’en prie » Disait-il d’une voix inquiète Quand il me savait de sortie. Entre émotion et puis terreur Je restais, je sais bien pourquoi, Dans cet espoir teinté d’horreur Qu’il revienne aux jours d’autrefois. Car pour mon malheur je l’aimais, Comme j’aimais, plein de remords, Ses bras où croissaient des bouquets Pour réparer un peu ses torts. Jusqu’à ce jour de plein été, Pour presque rien, un désaccord, Il m’a saisie, m’a étranglée Cette fois longtemps et trop fort. « Je t’aime tant et je regrette Ne me quitte pas je t’en prie » Voilà la phrase gentillette En creux sur la pierre polie De cette tombe où je repose Et qu’il visite je le sais Puisqu’elle est embellie de roses Chaque dimanche de juillet.



Poème posté le 07/10/18 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.