Accueil
              
         

Brownies
par Stapula


Bienveillants, paresseux, extrêmement frileux Pour ne guère quitter, près de la cheminée, Leur bon coin familier, où, s'écoulant l'année, Ils passent, à dormir, leur temps, leurs beaux yeux bleus De rêves étoilés, purs, charmeurs, fabuleux, Entrevus au travers d'une affectionnée Fourrure épaisse brune, à jamais enchaînée Au porteur, poil simiesque, et doux, et chaud, moelleux, Se nourrissent de crème, et pains noirs, bières brunes, Et de gâteaux de miel, le couteau, pour des prunes Élément du couvert, dont ils ont sainte horreur, Parfois pour s'amuser, sur les cloisons jaunies, Sur un fer à cheval accroché, persifleurs, Se balancent, joyeux, ces lutins, les brownies. Le 22 février 2005.



Poème posté le 12/06/15


 Poète
Stapula



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.