Accueil
              
         

Equinoxe
par Hugo98


Et l’heure et l’an vacillent vers la chauve saison jusqu’au dernier cheveu afro du pissenlit. L’aigrette a divorcé. Abandonnant l’été elle choisit un autre homme. Et la bague du pont sur l’eau, pour sa personne, a ses reflets d’argile qui sont ceux de l’automne.



Poème posté le 25/06/15


 Poète
Hugo98



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.