Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / SDF / Nos aimables errants

Thème du mois / Tous les thèmes / SDF / Nos aimables errants

Thème du mois / Tous les thèmes / SDF / Nos aimables errants

Nos aimables errants
par Pampelune


Rue Anonymat. La lune est déjà venue ici, la poitrine cachée sous sa chemise ; elle a moissonné et sectionné. Effectivement, qui se rappelle la valse des tendons, Les dépouilles dépouillées alités dans la rue, Un drap simplement jeté les recouvrant ? L’obscurité étend son évangile sur elles. Il y a des questions tellement sensibles qu’on ne peut les poser. Les pelles veulent creuser jusqu’au début, et trancher la racine, mais elles poussent, de l’autre côté, organiques. S.D.F. Et j’ai mal au foie. La bile ronge la fosse Buccale. J’a(r)bore la faute hépatique A payer Un toit. Je les mate, pupille à pupille, et je ne crois plus en la consolation. Je crois cette pluie là-dehors, consignant tout ; je crois à son livre de remplacement. Leurs chiens, leurs chats, eux, Leurs gobelets, leurs centimes. La canicule, la froidure, la fatigue de leurs peaux. Je ne peux regarder et apprendre seule. Les voir de loin et réaliser mes possessions : Argent (=) humanité (?) ... Tous ces « moi » abrités qui s’en vont dans des directions différentes… Ne pourraient-ils pas aussi… Ne devraient-ils pas… Quelques tentes, boîtes, boissons, collectes, associations Gouttes d’eau Importantes, Rappelez-moi ce que c’est qu’être un Homme. Etre répertorié. Avoir un nom. S’offrir le luxe, ETRE debout, comme prévu Depuis Cro-Magnon. Avoir une main. Tendue. Il y a de ces murmures chevrotants à laisser aux oubliettes. Il y a ces indignations, ces réflexes à engendrer pour tous.



Poème posté le 09/07/15


 Poète
Pampelune



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.