Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Le cheval arabe
Poésie libre / Le cheval arabe
Poésie libre / Le cheval arabe

Le cheval arabe
par Martial


Un cheval dansait sur notre fil à linge Dans le jardin, Un jeune pur sang arabe Digne des mille et une nuits. Il dansait sur un air de swing Sans s'emmêler les pattes. Son regard extasié disait Qu'il était heureux comme le pape A Cracovie Les perles de sueur sur son dos Etincelaient au soleil levant. Pourquoi s'était il arrêté ici ? Pour un arabe, c'est loin de Poitiers Et nos chemins à nous Conduisent plutôt à Compostelle, C'est l'inverse. Pourquoi s'est-il arrêté chez nous ? Notre fil à linge ne conduit nulle part Et nous avons la réputation d'être sauvages. Il aurait dû s'installer Sur le fil du téléphone. Ainsi il aurait pu aller au bout du monde Et danser au fil des conversations. Il devait être un peu timide Pour s'installer chez nous. Le chat d'abord surpris l'a rejoint Ils ont dansé comme des fous J'avais peur pour mon fil. Ils ont chanté à gorge déployée, C'était un peu étrange, Leur voix avait du mal à s'accorder. Je ne savais pas que le chat Avait un tel répertoire. Nous n'avons pas résisté, Avec eux nous avons chanté Et nous avons ri comme jamais. Pensez donc, danser, chanter sur un fil On le fait pas tous les jours. Les voisins passaient sans s'arrêter Ils faisaient mine de rien entendre De rien voir aussi Et pourtant danser, chanter sur un fil On ne le fait pas tous les jours. Epuisés, ravis, on est tombé. Alors on a invité le cheval et le chat A partager notre petit déjeuner: Des céréales et du poisson Avec un peu de café. Puis le pur sang est reparti, Le chat a versé quelques larmes, J'ai resserré ma cravate Et rejoint le bureau En sifflotant un air de swing.



Poème posté le 09/11/18 par Martial


 Poète
Martial



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.