Accueil
              
         

Analyse
par Stapula


Autant à La Santé qu'à L'Environnement Les ministres en poste ont bons nez et papilles : Le tabac est mauvais, qui lance ses torpilles De goudron, nicotine, un assaisonnement Trouant bronches, poumons, l'air du ronronnement, De même que l'alcool, plantant ses banderilles Dans les foies, estomacs des libertins et drilles, Que l'enseigne des bars pousse au stationnement, Alors qu'un petit joint, qu'en chœur tu t'administres, N'a ni les noirs effets ni les portées sinistres Que des esprits retors, jouant l'avocaillon, Colportent à tous vents, pour eux les seuls coupables : Dominique, Bernard, vendus au picaillon, Protégés par l'État, pas même responsables. Le 16 juin 2001. Séquences XLIII (Club Poètes Présents, 2002) ; Grain de sel ou Les pieds dans le plat (Flammes Vives, 2008).



Poème posté le 04/08/15


 Poète
Stapula



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.