Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / SOUFFRANCE / Quand les pianos se cachent pour pleurer

              
Thème du mois / Tous les thèmes / SOUFFRANCE / Quand les pianos se cachent pour pleurer

         
Thème du mois / Tous les thèmes / SOUFFRANCE / Quand les pianos se cachent pour pleurer

Quand les pianos se cachent pour pleurer
par Pulpito


Quand les corbeaux viennent chanter sur ma peine Que l’ennui dévale ses fils de laine L’horizon semble enfin se déchirer. Une éclaircie au loin te dessine Mais la vase envahit jusqu’à ma cime Et les pianos se cachent pour pleurer. C’est en octobre que les coeurs débordent Sous des éclairs de bras qui se tordent Dans la lueur fade d’un soleil doré; Les cheveux longs des jeunes filles sages Balayent le trottoir de mauvais présages Quand les pianos se cachent pour pleurer. N'en faut-il pas de ces symphonies ternes Pour mettre les coeurs et drapeaux en berne Quand creusent leurs tombes nos fois attérées ? On ne tiendra plus longtemps la mesure En enduisant nos entrailles de souillure Où les pianos se cachent pour pleurer. Toi l'assassin au crayon de pierre Que tes écrits se perdent dans l'éther Pendant que crient les âmes déterrées. De plumes ensanglantées une colombe Est venue s’lover au milieu des bombes. Quand les pianos se cachent pour pleurer. J’aimerais tant dévaliser mes valises Bourrées de toutes ces passions incomprises Saturer le ciel de chants éthérés. Au cadran du monde l’aiguille s’affole Laissant l'océan dériver nos grolles Quand les pianos se cachent pour pleurer. Quand mon piano se cache pour pleurer.



Poème posté le 07/09/15


 Poète
Pulpito



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.