Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / MORALE / Scène de Ménage

Thème du mois / Tous les thèmes / MORALE / Scène de Ménage

Thème du mois / Tous les thèmes / MORALE / Scène de Ménage

Scène de Ménage
par Polymnie2


Prose SCENE DE MENAGE Dehors, quand l’air dessine il remue ses secrets Nous remet en question sur la méconnaissance Qui s’ouvre sur fenêtre en vrai délice sacré Et ce prolongement est nouvelle naissance! Tout ce que l’on apprend au cœur de la Nature Est à mettre en écrin-voyageur en partage. La «Connaissance » offrant fines perles « mâture » Et l’œil ébahi boit le nectar d’âge en âge! A l’orée de l’été, occupée à soigner Les fleurs et le jardin, je m’apprêtais rentrer Quand des pleurs miaulés en de tristes transes! Je m’approche à pas lents sur mesure de silence! Lors, quelle ne fut pas ma surprise! Epier Un chat et une chatte, droits sur leur postérieur, Tenir un vrai Conseil, face à face apparié Sur une table ronde postée à l’extérieur. A l’abri de la terrasse, isolés conversaient A un mètre soixante l’un de l’autre l’air grave! Tableau réel image sainte prise en verset Sans façon fait leçon à l’humain qui entrave, Par ses cris, sa colère et son humeur malsaine Ses blessures morales en un vocabulaire Fin destructeur verbal gratuit offert sans gêne! Voyez ce que j’ai vu : « Respect d’Amour dans l’air » : En toute intimité deux animaux se parlent ; Le chat la gueule ouverte, sermonnant prie la chatte, Les oreilles en dehors « stratégie offensive » Avec miaulement court, sec, fort, s’échappe. Elle se manifeste en langage soumis Faits de miaulements murmurés bouche mi fermée Défense corporelle affectif se décrit Frêle, timide, sans voix, nous transmet sa pensée, Désolée, attentive, les oreilles en arrière Vocalise en silence lancé en S.O.S. Sur ton réprobateur du chat elle reste fière Et droite comme un i ainsi belle en Déesse! La mise en scène unique est déjà beau décor C’est en première loge que le procès se passe! Mi-hauteur comme sur une estrade en classe C’est un bel haut de gamme, touchée par le spectacle J’ai fait un petit bruit sur gravier qui chasse Le temps de me reprendre un vide sur la table Les chats ont pris la fuite sans que je puisse connaître De la suite, son précieux qui ne pourra renaître! Cette querelle tendre offre un goût d’une essence Harmonieuse avec sur l’aire aucun feuillage Faisant vibrer un son, tout respire la décence La Nature elle-même a revêtu ses gants Pour passer le velours amant universel Que fièrement la Terre sur la sellette ciselle Je ne peux que rester encore émerveillée! Devant deux chats trônés sur la table en veillée! Polymnie2, ce 23 août 2015 P.S. Je ne saurais effacer les plaintes de la chatte, Un pleur de bébé rempli de retenues dans le son, Tremblements, inquiétudes couronnés de soumission P.S. Surtout sachez poètes que lorsque je parle de l'humain, je ne fais pas une généralité, c'est une exception sortie de la règle. Je ne suis pas juge et ne le serai jamais!



Poème posté le 10/09/15


 Poète
Polymnie2



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.