Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Gilet jauni
Poésie libre / Gilet jauni
Poésie libre / Gilet jauni

Gilet jauni
par Mateoquinto


En ce samedi plus triste qu’un lundi matin, Le ventre gonflé, jaunes et noirs s’acheminent En factions bariolées de leurs idées versatiles, Chacune éclairées par l’ombre d’un noble dessein Le pavé vengeur est tiré du sol Ainsi qu’un ver juteux qui éclabousse, Et en bas les gens d’en haut sentent frousse Tandis que l’asphalte s’effrite et vole L’oeil du sermon est devenu borgne, Le bras tâtonne le fil des fantoches, Avancez ! reculez ! sont les cris de la grogne Qui s’entrechoquent et tissent sa filoche Le rouge bonnet est admis à présent, Derrière les grilles des palais sans-dents, Cogne en lui l’écho des canus croquants Ainsi rythmé des jacqueries d’antan Eh ! Manu, dis, tu descends ? Mais pour quoi faire mon enfant ? A la table des nouveaux benêts, Un couvert en sus reste immaculé Sur les récifs de l’éternel recommencement, J’aperçois les lueurs de la nuit jaune et debout, J’entends les plaintes des ombres muettes, Echappées de leur gangue pour toujours..



Poème posté le 08/12/18 par Mateoquinto



.