Accueil
Poésie libre / A young men in the life
Poésie libre / A young men in the life
Poésie libre / A young men in the life

A young men in the life
par Satoshi


Je l’aime tant que je pourrais vivre, Elle est promise à un voyage Je ne vis que d’espérance, d’espoir Je n’ai point encore l’âge de me libérer Elle est occupée à me dévisager Je me recrée une face cachée. Elle est occupée à me manipuler Le cœur est si perfide à cette idée Qu’il se laisse faire s’imaginant un conte de fée Je voudrais la connaître mieux Lire dans ses pensées et ce qu’elle pense de moi Mais je n’ai pas ce don au bout des doigts Ivre, je pleure de mes anciennes idées Bien évidemment je les regrette Pensez-vous que la folie me commente ? Je sens mon vomi me couler lentement dessus Ou peut-être que c’est mon égo qui monte au-dessus ? Les verres que je bois me font couler Mes poumons me brûlent à chaque aspiration Je fais plus attention à toute ces spirales Une image me revient Des cheveux tombant au vent Un sourire luisant Ses futures larmes que je m’imagine Dear, Ô dear, Dire que hier encore Je sentais ton cœur battre lentement Entendant tes menottes d’or ralentir tes sentiments La mort me suit à chaque battement Malgré tes imperfections, ta manipulation, ton manque d’attention Je tombe au fond de l’amour A la limite de te dire je t’aime Love is love Mes pensées innovent Je t’interroge sur moi, ton bien aimé. Tu n’oses pas me regarder. A qui penses-tu, peux-tu préciser ? Tu penses à mon passé marqué ? Tu l’as effacé J’aurais tant voulu te voir ailleurs que dans mes rêves Je voudrais pas m’énerver sur toi. Je fais de l’excrément Je me mens Pensant que c’est mon passé que j’aime toujours Mais tu m’as ouvert Petite Anglaise à failli arrêter de manger J’aurais pas voulu te rencontrer la peau sur les os Je regarde tes beaux yeux en forme d’oiseau Le bleu du ciel est la dernière chose que je vois Ce n’est pas toi, c’est moi.

Ecrit par Alekseï Ioudine

Poème posté le 10/12/18 par Satoshi



.