Accueil FORUM Inscription/connexion

Crépuscule
par Lamine Ben Lamine


Quand l'astre d'or se couche si discret Tout au fond de la mer calme et muette Et l’ouest en feu semble soudain inondé Par de belles roses pourpres ouvertes Mon cœur, soudain, se met à palpiter En pensant à ses rêves souvent éveillé Aux instants divins , à l’infinie tendresse Qu'il brasse et cajole encore sans cesse. (AO 18/09/2015 Copyright C)

Admiration de créspuscle sur les falaises Normandes et souvenirs d'admiration d'une fée

Poème posté le 19/09/15



.