Accueil
Poésie libre / Pour que je sois moi-même
Poésie libre / Pour que je sois moi-même
Poésie libre / Pour que je sois moi-même

Pour que je sois moi-même
par Fregat


Si le vrai bonheur un soir acceptait De passer le seuil de ma porte ouverte, Je voudrais qu’il fauche de sa clarté L’ennui de ma vie où le vent disserte. En l’attendant la maison serait nette, Ses carreaux frottés, les draps parfumés, Son sol ciré et la vaisselle faite, Il trouverait tout en ordre parfait. Alors doucement il se poserait, Reconnaissant une à une les pièces Depuis longtemps que j’aurais apprêtées Avec force d’âme et belle hardiesse. Mais peut-être, par trop de lassitude, Décramponné de la folle espérance, aurai-je laissé tant de solitude Mettre un point final à tant de souffrance. Courbé sur le ciel nimbant la demeure, Assis amer sous la blancheur d’un astre, Je le plaindrais dans son havre glacé, Vivant à son tour l’intime désastre De n’être là, malheureux, pour personne, En recherche d’un introuvable amour, Dans ce palais que l’hiver environne : Ce toit où je l’ai attendu toujours. Si le bonheur enfin osait venir Me réveiller pour que je sois moi-même, Apaisé enfin et sans souvenirs, Cœur contre cœur, je pourrais dire : j’aime. https://youtu.be/j2UFuKhJbDU



Poème posté le 16/12/18 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.