Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Prague, place Venceslas,17 janvier 1969
Poésie libre / Prague, place Venceslas,17 janvier 1969
Poésie libre / Prague, place Venceslas,17 janvier 1969

Prague, place Venceslas,17 janvier 1969
par Ombrefeuille


Quel est ce cri à peine humain Qui glace le fond de la place ? Quelqu'un sait-il ce qu'il se passe Et pourquoi cette odeur étreint La grisaille du ciel d'hiver ? Mon sang se fige à cette vue : Un homme en feu, en pleine rue, Court, puis se tord ainsi qu'un ver. Il s'est immolé devant nous, Car l'espoir même, ici, succombe, Car ce pays est une tombe, Car le printemps est à genoux Depuis qu'au plus fort de l'été, Des chars, qui semblaient innombrables, Roulant en flots inexorables, L'ont renversé, l'ont écrasé. On parvient à éteindre enfin Ce corps, cette torche vivante Qui nous a saisis d'épouvante Et nous laisse à notre destin. Il vit encore, enseveli Dans les profondeurs de son râle … Dans une ambulance banale On l'emmène. Tout est fini. Et le silence est retombé, Absurde, fade et dérisoire … Sur le pavé la trace noire De son sacrifice a gravé Le gouffre du temps arrêté, La blessure de l'impossible, Cette plaie de l'inaccessible, La douleur de la liberté …

A la mémoire de Jan Palach,
jeune étudiant tchèque qui s'est immolé par le feu
le 17 janvier 1969,
en signe de protestation
contre l'écrasement du Printemps de Prague en août 1968


Poème posté le 16/01/19 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.