Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / AMERTUME / On enferme bien l'innocent

Thème du mois / Tous les thèmes / AMERTUME / On enferme bien l'innocent

Thème du mois / Tous les thèmes / AMERTUME / On enferme bien l'innocent

On enferme bien l'innocent
par Kero


Combien de terres souillées par le sang du marcheur sans histoire Combien de prisons remplies de chants libres au mitard. Des hommes et des femmes que l'on bâillonne lorsque leurs bouches sortent des sons, des vérités interdites que l'on maquille en mensonge. Des enfants que l'on chasse de leur pays de fleurs, de chansons Leur prenant des mains le peu de pain gris qu'elles pouvaient contenir. Les coupables sont là, installés tout là-haut. Attablés en un cercle où trône le bourreau. Ils conspirent contre nous, pour nous mettre à genoux Ils chantent même nos chansons tout en comptant nos sous Que font les coupables à la table des sages et nous autres dans l'arène, en gladiateurs sages. Prenons nous tous la main, et reprenons présence L'aisance à cette vertu, car lorsque l'idée s'élance Et que le corps prend la posture, peu de fouet passe et le glas sonne pour la face de l'imposture Les cellules sont ouvertes, les portes grincent au vent la paille est offerte. On enferme bien l'innocent. Mais ce chant est amer, il claque en ressac sur les rochers de la mer. L'amertume des vagues de l'écume salée prend chemin de la grève. Les embruns sont de nacre aussi blanc que la neige Un printemps viendra peut être siffler la Marseillaise Jean-Claude Dewulf ( Poème qui aurait pu être écrit juste avant 1789. Qu'importe l'année, qu'importe l'époque )



Poème posté le 06/11/15


 Poète
Kero



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.