Accueil
              
         

Cygne d'amour
par Muse


Au pied du Taygète, Allongée langoureuse, Des nuées, il la guette, L'admirant si charmeuse. Jupiter, l'amoureux, Se métamorphosant En un majestueux et charmant cygne blanc, Demanda à Vénus, A son tour d'être un aigle, Ainsi le jour tenu, Poursuivit l'admirable. Volent les plumes blanches, Vers la Reine de Sparte, Aussitôt de ses hanches, Elle l'entoure et écarte Le rapace complice, Laissant le volatile Approcher de malice, Léda, pour une idylle. Une nuit irréelle, Pour le dieu volage, Enfantant de mortelle, Sans aucun mariage Ni Junon la jalouse, Pour poursuivre féroce, Le malin sans épouse, Verra naître précoces, Les jumeaux du divin, Et les enfants mortels; Sur l'Olympe aux jardins Légendaires et charnels.



Poème posté le 06/11/15


 Poète
Muse



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.