Accueil
Poésie libre / Impermanence
              
Poésie libre / Impermanence
         
Poésie libre / Impermanence

Impermanence
par Salus


Tout était atone ; La lumière aphone, Sans l’ombre, était terne : Le limbe blafard Du relief en berne Faisait triste mine Aux laiteurs d’hermine D’un ciel de buvard. L’air même était moite, Baignant dans la ouate Panathmosphérique Du liquide fard. O douce musique D’un temps bas et morne, Ce silence énorme Où le fond se fond. Mais le soleil vienne Et la magicienne Heure évaporée File où les dieux vont : Quelque hyperborée Mythique et parfaite Dans un ciel en fête ! Ainsi, vagabond, Le moment s’envole ; La vie en est folle… (Là, tout se contraste Dans un jour plus franc Où tout devient vaste De noir et de blanc…)



Poème posté le 12/02/19 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.