Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / FANTOME / Les nuits de Combourg

Thème du mois / Tous les thèmes / FANTOME / Les nuits de Combourg

Thème du mois / Tous les thèmes / FANTOME / Les nuits de Combourg

Les nuits de Combourg
par Marcek


Du haut de ma tour isolée J'entends frémir tout le château La chouette aux ailes désolées Monte la garde à mes carreaux Le vent hulule à ma fenêtre La lune émerge d'un ciel noir C'est l'heure où s'animent les êtres Marqués du sceau du désespoir Dans l'escalier de la tourelle Le comte claudique à grand bruit Sa jambe de bois éternelle Depuis trois siècles retentit Ma mère et ma sœur se blottissent Transies, dans leurs appartements... Cette satanée jambe crisse Et l'épouvante se répand Que soudain, le chat noir surgisse En compagnie du claudicant Et les femmes s'évanouissent Abandonnées à leurs tourments Impavide, René-Auguste Dort d'un sommeil plus que pesant Sommeil qu'on dit celui du Juste Quand les autres s'en vont, tremblants Voletant d'une tour à l'autre Les chouettes font sur mes rideaux Naître et renaître la pénombre Quand le vent éclate en sanglots A Combourg, près de Brocéliande Dans le désarroi de mes nuits J'entendais passer sur la lande Le galop d'enfer des Génies !

C'est à Combourg que François - René de Chateaubriand a vécu une enfance austère. La « chambre rouge », chambre à coucher de René - Auguste de Chateaubriand, père de l'écrivain, voyait revenir à certaines périodes, le fantôme d'un certain comte de Combourg à jambe de bois, mort depuis trois siècles...Un chat noir l'accompagnait...Il s'agissait du fantôme d'un chat dont on découvrit le cadavre desséché, emmuré derrière une poutre maîtresse lors d'une restauration du château...

Poème posté le 01/12/15


 Poète
Marcek



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.