Accueil FORUM Inscription/connexion

Réminiscences
par Colibri


Le fantôme est arrivé à l'heure où je fermais les volets. Dans la grisaille du soir, Il me sembla apercevoir quelqu'un malhabile, traînant les pieds comme un forçat. Tout d'abord, je ne l'ai pas reconnu, puis des pensées lointaines, sont revenues, Comme si elles attendaient le réveil de la mémoire. Le fantôme était présent en moi, une ombre le ramena à la surface. En mon âme et conscience, j'ai tué mon géniteur, l'année de mes quinze ans, sans lui donner le choix d'une autre option. Dans un profond dilemme, c'était lui ou moi.... Je me suis choisie pour vivre libre. Ce soir le fantôme de mon père, revient me saluer.

l'existence n'est pas toujours un long fleuve tranquille....

Poème posté le 02/12/15


 Poète
Colibri



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.