Accueil
              
         

Sous la pluie
par Muse


Toi qui aimais tant la vie, Te voilà rongée par elle, Tu restes là sous la pluie, Tu voulais qu'elle soit si belle ! Quand le paradis devient , Enfer, l'or devient rouillé, Alors rien ne te préviens Que la vie peut te souillée; Pauvre rêveuse chimère, Ta quête de jours meilleurs T'emporte dans ta colère, De n'atteindre tes bonheurs. Sauras-tu fuir sans mourir ? Au plus froid de l'hiver, vivre, Recouvrer le doux plaisir, Qui d'amour enfin délivre.



Poème posté le 12/12/15


 Poète
Muse



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.