Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / La chercherie
Poésie libre / La chercherie
Poésie libre / La chercherie

La chercherie
par Violette


L’homme penché et retranché Dans son poème bouchoreille Ecrit avec sa main Celle qui lie au lecteur frère Et d’où coulent les mots Comme la sève hurlante Dans le tronc crucifié C’est l’annonce à mourir Le si long à venir La beauté d’une voix Le toucher d’une plume Et le thyrse torsé Au feuillage maudit Orphée ne te retourne pas Ni n’avance à mourir Le poing de l’en-retour Crève ton cœur de marbre Et du sol au tombeau Je ne serai que l’arbre Où poussent passerins Où bourgeonnent lenteurs Avec la scie de l’an Qui lime mes outrages O verdeur Fus-je un jour sur-vivante Pus-je un jour avancer Sur cette route lente Où les bœufs de labour Penchent leur joug pesant O que vienne Le bouleversement Que cesse le manège Que je puisse enfin dire Tout va bien Et repose ma tête Sur la pierre de couche Sans respir et sans souffle Que vienne enfin l’ardeur Mourante du désir Alors je serai moi Je serai l’immortelle La fleur des vents perdus Aux alizés moqueurs Qui ignorent la vague Où surfe le malheur Je serai Dieu Dans mon humble défroque Je sauverai le monde J’embrasserai la mer. Marine 30 avril 2013



Poème posté le 25/03/19 par Violette


 Poète
Violette



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.