Accueil FORUM Inscription/connexion

Le mariage
par Anita


A messieurs les maris Très cher mari, ne vois-tu plus la femme, Là près de toi et depuis tant d'années. Aurait-elle a ton regard moins de charme, Que la lucarne à tes yeux fascinés. Ces sportifs, disputant un ballon rond, T'offrent-ils un tableau plus captivant, Que les reflets d or de ces cheveux blonds, Tu y enfouissais des baisers avant ? Ton journal, lettres de deuil sur fond blanc, T apprend-t-il autant que ses yeux si bleus, Souviens toi tu y plongeais, longuement, Pour venir y lire de doux aveux ? Cette femme que tu nommais ta gazelle, A-t-elle jambes soudain moins déliées ? Et ses seins roses et blancs dans la dentelle, À ton paysage, trop familiers ? Ces hanches arrondies par tes enfants Leurs courbes sont-elles moins douces à tes doigts , Et ces bras d'enfants libérés maintenant ; Ne vois-tu pas le soir qu'ils se tendent vers toi ? Ne crains-tu pas, dans ta béatitude Qu un jeune loup amateur de fruits murs Survienne, et l enlève à sa solitude, Ranime un corps transi de ses ardeurs. ?.



Poème posté le 01/01/06


 Poète
Anita



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.