Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Une femme de la ville
Poésie libre / Une femme de la ville
Poésie libre / Une femme de la ville

Une femme de la ville
par Ombrefeuille


C'est une femme de la ville, Nul ne pourrait dire son nom, On ne connaît que son surnom Et sa silhouette gracile. On sait qu'un simple regard d'elle Désarçonne les plus prudents Et que ses bras, tels des serpents, Fascinent qui s'approche d'elle. On dit sa taille si lascive Et tout son corps si envoûtant Que le vin même est impuissant A allumer flamme aussi vive. On dit que son ventre est caresse Et que son art est si parfait Que le vin même ne saurait Procurer une telle ivresse. On dit que l'ombre est sa complice Quand, vêtue de ses seuls attraits Et de ses longs cheveux défaits, Elle se fait souffle et peau lisse ... C'est une femme de la ville Qui vient d'entrer dans la maison Du riche Pharisien Simon, Le pas craintif et malhabile. Car il y a là ce prophète, Lui qui console et qui bénit, Qui réconforte et qui guérit, Lui qu'on attend ... ou qu'on rejette ! Cheveux défaits, elle s'avance, Serrant et cachant sur son coeur Un peu d'une rare senteur Et tant d'indicible souffrance ... Elle n'entend pas le murmure Qui rampe, s'enfle et la poursuit, On la dit fille de la nuit, Du scandale et de la luxure. Elle ne voit que ce visage Où tout n'est que calme et bonté, Lui seul pourra la délivrer, Lui seul pourra briser sa cage. C'est une femme de la ville Qui s'est soudain laissée tomber Aux pieds de ce noble invité, Et qui sanglote là, fragile. Elle les baigne de ses larmes, Elle les couvre de baisers, Elle qui dans les bas quartiers Vit du commerce de ses charmes. Sans aucun souci du paraître, Elle est là, pleurant à longs traits, Et ses sombres cheveux défaits Essuient les pieds de ce doux Maître. Elle y verse goutte après goutte Le nard très pur de son flacon Dont le parfum dans la maison Devient profond comme une voûte. La voix de Yeshoua, sereine, Sur elle s'incline et descend, La relève et soudain lui rend Sa lumière au fond de sa peine ...

D'après Jean - VII - 36 à 50


Poème posté le 17/04/19 par Ombrefeuille


 Poète
Ombrefeuille



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.