Accueil

Credo
par Banniange


Il se peut que le froid pétrifie les éclairs, Les yeux bleus des chandelles, le feu des étoiles, Qu’il givre le beau vol du subtil héron vert Le tumulte des vagues, le souffle des voiles Mais jamais, non jamais, ne faiblit cet amour Il se peut que la nuit enténèbre la lune Que, de ses doigts crochus, elle effeuille la rose, Qu’elle exhale un vent noir qui endeuille les dunes Et parcourt gémissant les villages .moroses Mais jamais, non jamais, ne faiblit mon amour Il se peut que le temps éparpille les sables Dans tes cheveux blanchis telle une fleur d’érable, Que ses ailes de cendre effleurent tes paupières Et qu’il creuse ton corps de ses rides sévères. Mais jamais non jamais ne faiblit ton amour L’avenir nous dit-on n’appartient à personne, Evidente leçon que je laisse aux matrones, Je proclame l’amour aussi fort que la mort, Qu’il ressuscitera dans les bras de l’aurore. Car jamais non jamais ne faiblit notre amour

Modeste contribution aux exaltations amoureuses

Poème posté le 14/02/16


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.