Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / CASCADE / Cascades en cascades

Thème du mois / Tous les thèmes / CASCADE / Cascades en cascades

Thème du mois / Tous les thèmes / CASCADE / Cascades en cascades

Cascades en cascades
par Llumierelive


Ce sketch ne suscitera pas de rires en cascade ni d’une cascade d’applaudissements pour sûr ! Cascade, vous avez dit cascade ??? Je ne suis pas un cascadeur, redoutant les acrobaties dangereuses, prenant soins de mes abattis je ne joue pas les casses coups, préférant de loin si cela était toutefois possible, d’avoir recours à une doublure, même en pâle ressemblance ! Mais la vie n’est faite que de cascades qui s’enchainent dans un déferlement d’incidents, de problèmes, d’évènements qui se succèdent en effet dominos… Dommage, on ne parle pas de cascades de bonheur, de flots de bonnes nouvelles mais toujours d’une avalanche d’ennuis…Crouler sous une cascade de factures, de relances, de derniers avis avant saisie… Dans cette cascade de mots je vais vous conter mon aventure avec Proserpine …qui a aboutit à une cascade de maux… Alors que nous nous adonnions à une promenade bucolique Nous découvrîmes un théâtre de verdure des plus idylliques Nous fûmes surpris par un torrent dont le tumulte Provenait d’une cascade s’échappant de gorges abruptes, Un rideau cristallin se déversait le long des rochers Offrant la vision d’une bruine bouillonnante et immaculée… Voulant jouer les marioles, j’ai jeté mes fringues et nu comme un vers je me suis précipité sous la cascade malgré les cascades d’objections de Proserpine…Aie ! Ce n’étaient pas des gouttelettes mais de véritables lances en cascades qui s’acharnaient sur mon dos…et la flotte était glaciale…Je me suis vautré, glissant sur une pierre, mon crâne à heurté de gros cailloux… Je suis sorti du coma 3 semaines plus tard, plâtré de la tête aux pieds…Comme j’avais jeté mon falzar au hasard, plus de porte feuilles, de carte de sécu… Je dois bonbons à l’hosto ! Quand je vous disais que la scoumoune arrivait en cascade ! J’ai perdu la caboche et mon boulot, et sans boulot pas d’argent…Comme je ne pouvais plus payer mon proprio, me voilà à la rue, alors je me suis mis à faire des tires à la roulette et j’ai été gaulé par les bleus…Comme je n’ai plus de carte d’identité on me prend pour un sans papier ! Bref, quelle cascade, la vraie chute !!! Proserpine ne vient même plus au parloir depuis qu’elle a rencontré mon avocat commis d’office…Ils viennent de se marier, j’ai reçu ce matin une carte postale des chutes du Niagara…eh oui, ils passent leur lune de miel la bas…

Elle est vraiment "cascadesque" cette histoire!

Poème posté le 14/02/16


 Poète
Llumierelive



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.