Accueil
Poésie libre / Les portes d'un naufrage
Poésie libre / Les portes d'un naufrage
Poésie libre / Les portes d'un naufrage

Les portes d'un naufrage
par Fregat


Quand s’envolent les souvenirs, Qu’on ne peut plus les retenir, On est la feuille qu’abandonne L’été rabougri par l’automne. On a beau fouiller les armoires, Les longs couloirs de sa mémoire, Il semble que les ait détruits Quelque blizzard, ténèbre ou nuit. Dans le mystère de pénombres, Avançant parmi leurs décombres, La pensée en pèlerinage Pousse des portes de naufrage Sans pouvoir au tranquille oubli Abandonner sa tendre envie, Dans la dépression d’un présent Qui n’a plus ni joie ni élan. Quand s’envolent les souvenirs, Qu’on ne sait plus les réunir, Rien ne vit plus ni ne résonne Au cœur transi d’une personne.



Poème posté le 08/05/19 par Fregat


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.