Accueil

Le hamac
par Gkak


par Oxalys


Chaque été, veuille, sycomore, Obombrer l’ibérique hamac D’où mon œil alangui explore Ta ramure jetée en vrac. Où les oiselles, tôt côchées, S’engouffrent en se laissant choir – Sous ma protection rapprochée –, Chacune en son profond nichoir… Mésange huppée, pinson, sittelle, Roitelet, rien moins que poltron, Rossignol, qu’on dit Philomèle, Rouge-gorge au noble plastron, Tournez sans peur votre manège, Je loge au plus bas des paliers ! – Vraiment ! pourquoi, comme vous, n’ai-je Le ressort pour les cieux rallier ? – Centuplez vos allées-venues ! Cascadez sans crainte à vos branches ! Ne suis-je captif maintenu Dans mon filet aux couleurs franches ? Plus innocent en ce cocon Que n’est le chat de terre cuite Qui vit scellé sur le balcon Sans droit de chasse ou de poursuite. Elancez-vous de tige en tige, Rivalisez de joie, d'adresse, Soyez les as de la voltige Qu'un simple coup d'aile redresse ! Rebondissez, grêlons d'averse ! Boules de feu, fiers lampions, Je vous observe à la renverse, Cachez donc vos petits croupions ! *** Le jour où, hélas, quatre planches Me feront un berceau étroit, Qui à la tête, aux pieds, aux hanches, De mon linceul, sans nul effroi, Saisissez-vous, chères mésanges, Et dans le gazouillis des anges, Quêtant l’adret, fuyant l’ubac, Portez-moi là-haut en mon sac !



Poème posté le 15/02/16


Informations mp3 : Musique de Rimski Korsakov - Capriccio espagnol - Op. 34 - extrait

 Poète
Gkak



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Interprète
Oxalys



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'interprète (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.