Accueil
Poésie libre / Gnose toujours
              
Poésie libre / Gnose toujours
         
Poésie libre / Gnose toujours

Gnose toujours
par Salus


Peindre avec componction, d'un très lustral onguent, Le visage sacré sur le lin congruent ; Oindre au mieux, recueilli, la trame du suaire Pour que paraisse un dieu massacré, séculaire, Et pénétrer ainsi, par la duplicité, Le miracle apparu, charme du pli cité Dans cette toge exquise où l'alme face excuse Toute méchanceté qu’attise toute ruse. Cauteleux, le prodige est toujours bien hourdi Mais Zarathoustra, creux comme Krishnamurti, Les gourous et les saints, les chiasmes des démiurges, Le cierge et l'urne où siège un sanglant graal de purges : La croyance assassine, ô cieux ! me sont témoins, On a cru s'y fier, cent martyrs - plus ou moins -



Poème posté le 28/05/19 par Salus


 Poète
Salus



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.