Accueil
Poésie libre / Depression
Poésie libre / Depression
Poésie libre / Depression

Depression
par Letristepoete


Dépression J’ouvre la bouche on me sort un ta gueule On me juge pour des réponses anticonformistes Je sais chui fucker dans la tête Trop de parole réaliste pour les irréalistes Je pense différemment comme un putain d’autiste Je parle aussi clairement qu’un casse-tête qui fais mal a la tête Je suis autant fâché et triste qu’un lion mis en cage Mes paroles vont faire un ravage Je m’fais insulter comme je respire Comment ma vie pourrait être pire Il faut j’arrête de vivre pour m’faire respecter Vivre c’est regretté de ne pas mourir plus tôt Dépression Vivre c’est comme regretté de ne pas mourir plus tôt Tellement triste je suis en sidération Marre de vivre Cœur transpercé par un couteau Quand le karma te hante Quand la haine cache ton sourire Qui cache plein de souvenir Il n’a pas pire que le manque d’éloquence J’ai trop d’Arrogance Trop d’ignorance Essayer devenir une personne meilleure me fais souffrir J’ai peut-être rien de bon à offrir A par le manque de fierté Je cherche juste à m’introduire dans la société Je suis le A dans Évidemment On le prononce mais on le voit pas Envie de se suicider a chaque jour qui finit en i Envie de pleurer à chaque nuit Demain je me referme dans ma carapace Comprendre que la vie est pas fais pour moi Pensé perspicace On dit que l’Avenir est à ceux qui se lève tôt J’ai beau me lever a 1 heure j’ai toujours pas d’avenir J’ai pas d’ami moi En tous cas si j’en ai ce sont des faux Comme le sentiment de bonheur que j’ai en moi J’ai rien a par un crayon et une feuille pour faire des rimes paradoxaux Les gens me détestent tellement, ils prient pour un échafaud Je suis autant aimé qu’un juif est aimé par un allemand Ma volonté de changer est stagnante Tout comme mon envie de m’enlever la vie La vie est un cadeau empoissonné J’ai appris à me foutre des gens méchants Des ferme ta gueule qui sortent comme l’Air expiré du nez Je me sens triste d’être trop gêné Pour dire que mon sourire s’est perdu dans le néant! Si tu vois mon sourire c’Est que je suis ivre Triste de pas savoir-vivre Tu vois la vie est triste béant C’est la pluie dans ma tête Je parle aux gens comme un analphabète Personne ne me comprend Je suis comparable à un vieux meuble je suis encombrant J’aimerais crier au monde ma rage intérieur Niquer vos mères moi je pars telle qu’un rimailleur Vie de tabarnak je vais me tuer en me soulant avec du cognac

J'ai 15 ans et je révèle enfin mon talent caché, celui de la poésie et de l'écriture

Merci de dire vos commentaires et vos critiques.

C'est mon premier poème ^^


Poème posté le 03/06/19 par Letristepoete



.