Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Octosyllabiculteur
Poésie libre / Octosyllabiculteur
Poésie libre / Octosyllabiculteur

Octosyllabiculteur
par Violette


Marre de semer des quatrains Ne me rapportant rien qui vaille ! A quoi donc sert que l’on travaille Pis que nègres pour écrivains ? Sur les marchés, tous les matins, Heureux si j’en vends quelques bottes A peine au prix des échalotes... Qui plus est marchandent certains ! On m’a dit : « Les alexandrins S’écoulent mieux que les « huit-pattes » Je fuis, conseilleurs tétrapathes, Le long cours de vers souverains : J’ai vu trimer comme bourrins Les rimeurs au train d’escargot ! Et puis je ne suis pas Hugo, Ça n’entre pas dans mes moyens . Parmi nous sont des aigrefins, Pilleurs de toutes les manières, Qui bradent, ces vils plagiaires, Nos mètres, les plus beaux et fins ! Dans ce métier où je me tiens, Il faut garder l’esprit boutique Et sans négliger l’esthétique Toujours sauvegarder ses biens . Apre labeur pour chiches gains, Mais commerciale conduite : « C’est pour consommer tout de suite ? » « Les voulez-vous gais ou chagrins ?... » Ça relève de petits riens : « Trop di-é -ré-sique ! ». On réplique : « Cela rend le vers élastique . » « Un peu lourds... »-« Non, mais terriens ! » A vrai dire, je ne me plains. Je viens d’embaucher un arpète Pour le former un peu poète Apte à me tourner des refrains . *** Mais innovons, soyons malins ! Ma stance versificative, Mise en tercets larges et pleins, Economique et lucrative, Peut se vendre au coût des quatrains... La Poésie est subjective . ***

42 vers=9 quatrains, deux tercets- 4x2 : octos

Précision honnête de l’auteur : l’emploi récurrent (21/42)
Des finales en in se justifie par un souci
D’économie rimique
En ces temps d’austérité.
27/6/19







Poème posté le 01/07/19 par Violette


 Poète
Violette



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.