Accueil
              
         

Par choc
par Alex


Pour la joie, pour la prudence, Pour l'amour, pour la paix d'esprit, Pour éviter la décadence, Les gens avaient beaucoup appris. Toujours, la nature les éprouve Et, des fois, elle grince des dents Quand notre société se trouve Dans cet état grave et ardent. L'homme tout divisait en morceaux, L'étalait sur des étagères. De plus, l'homme bâtit son vaisseau Pour chiper des choses étrangères. L'homme, prenant la vie à crédit, Ne sait plus aimer pour souffrir. Pour garder son cocon maudit, Lui ne préfère que le pire. Et aujourd'hui, pris en compte, La haine et l'esprit fanatique, Les gens ne remarquent plus la honte Dans leurs propres âmes apathiques.



Poème posté le 23/03/16


 Poète
Alex



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.