Accueil
Poésie libre / La nuit et l'océan
Poésie libre / La nuit et l'océan
Poésie libre / La nuit et l'océan

La nuit et l'océan
par Louis Vibauver


Quand le jour tombe sur la ville, Les bruits s'estomp'nt, le vacarme: Tout semble devenir tranquille Pour désarmer la moindre alarme. La vie paraît s'être arrêtée: La nuit règne compacte et dense; Les sons se font sourds, étouffés: La tension chut' face au silence. On peut sombrer dans le sommeil Ou dormir d'une seule oreille, La nuit est comme un océan Où l'on plonge et se noie dedans. Quand s'allument les réverbères Pour remplacer l'astre solaire, Toutes les chos's alors diffèrent Pour que l'on perde tout repère; C'est de suite un tout autre monde Qui se lève et qui se refonde, Et de l'endroit reste l'envers De ce décor qu'est l'univers. On peut sombrer dans le sommeil Ou, noctambule, être en éveil, La nuit est comme un océan Que l'on sillonn' mort ou conscient. Quand le soleil tend ses rayons Depuis la ligne d'horizon, Il tire avec eux la pénombre D'un grand manteau de couleur sombre Et pour ne pas être de reste On troque dès lors notre veste Pour une chemise, un bonnet Qu'on met dans les grands lits douillets. On peut sombrer dans le sommeil Ou, insomniaque, être en éveil, La nuit est comme un océan Où l'on compte les moutons blancs.

En complément au thème du mois

Poème posté le 07/06/09


 Poète
Louis Vibauver



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.