Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / La vraie poésie
Poésie libre / La vraie poésie
Poésie libre / La vraie poésie

La vraie poésie
par Attention


La Vraie Poésie se reconnait au premier mot : Cet éclat, coup de tonnerre ! Qui te saute à la gorge, qui traverse tes os, Faisant trembler, à l’instant, La Terre ! Qui fait taire ! … Silence… Qui fait fuir les chatons miaulant aux grelots Les rats perfides terrant leur museau Un instant illuminant… La misère ! La Vraie Poésie n’a pas peur de Mourir La seule qui lève vers la Tonnerre l’épée La seule qui veut Vivre dans sa chair et sentir Le flux de la Vie, La Vraie ! La Vraie Poésie n’a pas peur de l’Idée ! La cruelle Vérité ne la fait pas s’enfuir Elle lui fait lever même blessée L’épée Même vaincue, lui accorde, son pardon, Son sourire ! La Vraie Poésie on la reconnait à ce sabre Brisé, qu’elle lève, incessante et L’enfonce dans le marbre De son Âme, qu’elle n’arrête de bâtir… Cette épée Qui attire la foudre ! Dans le cœur d’un enfant transformé En menhir ! La Vraie Poésie on la reconnait mieux à son rire Bienveillant, Incrusté dans une Larme éternelle… Elle arrive soudain, quand tu voudrais t’endormir Et t’amène dans son monde, Rebelle ! La Vraie Poésie saute dans les flots Des vagues déchaînées, enragées D’une tempête Qui fait fuir dans la cale les plus braves matelots Pour sauver ! Le reflet d’une étoile dans l’eau… Même au prix de la vie Du poète… C’est seulement quand Elle veut s’écrire dans des mots Que le Temps, au repos, S’arrête… C’est instant infini, où Elle naît, Vit en Toi ! Et jaillis d’un volcan bouillonnant à tout va Autour De l’insouciante Planète … La Vraie Poésie c’est l’essence de la Vie Le premier poème, la première prophétie La Vraie Poésie c’est l’ultime Foi ! D’un Dieu-enfant, bienveillant petit Roi Qui sincère habite le Poète Le faisant écrire, ces vers, parfois Le soir, avant la Tempête… Éternelle Tempête !... (qui fait fuir les chats…) A chaque éclair Quand elle lève, elle lève sa voix : Cette Larme-épée… Qui la blesse, qui est là, Pour défendre le Monde qui dort Dans ses bras… Pourtant La Vraie Poésie ce n’est pas un Héros ! Invisible présence, discrète Elle prend le bus, même… le métro Et couvre les pas…de la douceur de ses mots Le cœur et le corps inconnu Du Poète… La Vraie Poésie pourrait vivre En Toi ! Un jour, quand tu seras prêt ou prête… A sauter Dans ses vagues qu’elle agite à tout va Pour sauver cette étoile… Qu’elle illumine, là-bas… Pour sauver, ce que ton cœur, Seul reflète…

Jacques AADLOV-DEVERS

Poème posté le 06/08/19 par Attention


 Poète
Attention



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.