Accueil

Viol
par Pampelune

Highslide JS
par Chris Laure


J'étais duveteuse et je neigeais ô soleils et fleuves, en vous. Une aube, j'ai chu par lèvres entières parjurées, J'ai épongé ma flore comme Eve après Adam. Maintenant l'Amour m'est un grossier chancre induré. Névé glaireux à la traîne sous la langue et la dent. Il a sectionné les gorges; au cou, puis aux seins. Se rétractèrent les chairs suturées d'affliction. Pour l'éclipse à la longueur forcenée, le dessin A la griffure, je tisse les fosses, les fictions Rouges. Et repique la prise du sang au pouls qui s'en fout.



Poème posté le 21/06/09


 Poète
Pampelune



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)




 Illustrateur
Chris Laure



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'illustrateur (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.