Accueil

Si un jour
par Fregat


Si un jour tu devais partir Si un jour tu voulais partir, Fais-le mais petit à petit, Doucement, comme vient blêmir Le soir s'unissant à la nuit. Ainsi pourrai-je supporter de plus en plus, de mieux en mieux L'éloignement jusqu'au dernier Qui sonnera comme un adieu. Alors au détour de ma rue Je souffrirai mais sans secousse, Lorsque tu ne paraîtrais plus Jaillira ma tristesse douce. Mais aujourd'hui elle serait, Brisés, comme fragments d'opale, Ces embruns bleus sur les rochers, Qu'une mer folle bringuebale, Comme sans égards arracher Sa plus belle rose au jardin, Le rossignol emprisonner, Priver de vent un vieux moulin. Si un jour partir tu devais, Comme pointe au ciel une aurore, Mon cœur ne sait te désaimer : Fais-le plus doucement encore.



Poème posté le 14/04/16


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.