Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / Mort d'une planète
Poésie libre / Mort d'une planète
Poésie libre / Mort d'une planète

Mort d'une planète
par Prospercohen


Sur le toit d'une usine agrochimique Dans les heures tardives et vespérales Un chat mêle aux fumées lymphatiques Ses déambulations férales Il contemple les fabriques inutiles Il n'y a plus d'hommes et elles marchent encore Cela fait mille ans qu'elles habillent l'aurore D'un voile ou la pollution se distille Les usines crachent leurs marchandises Qui s'amassent et lèchent les brumes opalines La nuit, dans ces décharges orphelines On entend le vent clamer sa hantise Ce sont les objets cherchant acheteur Les pneus crevés les vélos déraillés Ce sont les voitures aux virils moteurs Pleurant et grinçant d'une voix éraillée Que l'homme a-t-il laissé dans ces parages Si ce n'est son œuvre couleuvre métallique Qui enroule son corps dans les engrenages Et siffle dans les cheminées asthmatiques Par endroit des jouets désuets pourrissent Les enfants eux aussi ont disparus Ainsi que les mères, les sœurs et les nourrices Seuls les chats errent de par les rues Et les usines discutent près de l'âtre D'une centrale à fission nucléaire Les cieux enkystés de nuages acariâtres déchargent leur fureur à coups d'éclairs Le chat se désole de l'homme pyrogène Et pleure ce beau monde si vite dévasté Puis il chausse ses bottes de polyéthylène et part coloniser la voie lactée.

J'ai pris des libertés vis à vis de la versification, j'ai pas eu trop le temps de la travailler. Soyez indulgent !

Poème posté le 09/09/19 par Prospercohen



.